AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

« Invité »
Invité



MessageSujet: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 18:51

Davenport, Lyuba Samya


« Ça s'appelle un cœur brisé, mais moi c'est tout mon corps qui va mal »


cause this is the life.
En me rencontrant vous vous demanderez sûrement d'où vient mon prénom, Luyba, il est assez singulier je vous l'accorde, et je ne saurai vous raconter l'histoire de ses origines, ma mère m'a un jour confié que c'est mon père qui l'avait choisit, je n'ai jamais pu lui poser la question .. J'ai 19 ans, et suis à Ellygtown depuis un peu moins d'un an, ce qui explique entre autre mon célibat, mais je ne suis pas à la recherche de quelqu'un en ce moment. Il faut dire que mon coeur souffre déjà bien assez à cause d'un trop charmant jeune homme. Et puis, on va dire que c'est tout, vous en découvrirez plus sur moi bien assez tôt.

my dirty little secret.
Mon secret ? Oh vous savez, des secrets j'en ai tellement, j'ai perdu mon père et ma soeur aînée dans un cambriolage alors que je n'avais que 6 ans. Ma mère m'a abandonnée le soir de mes 18 ans, ne supportant plus la vie dans laquelle ELLE m'avait plongée. Et puis, le plus important, le plus récent, je suis escort-girl ..


    dreams are made of.
    Bonjour ! Ou non, bonsoir, c'est mieux ! Moi c'est Christel, ravie de vous connaître ! J'ai 18 ans, et toutes mes dents, si si c'est vrai =D. Complètement folle et délurée, j'ai choisi d'interpréter la somptueuse Emma Roberts. Et puis voilà, c'est tout, j'espère me plaire parmi vous =D.



Ellygtown . Une chambre en centre ville. 10pm.

Assise sur le rebord de la seule fenêtre de ma chambre, je regardais la nuit tombée depuis quelques heures déjà. J’ai toujours aimé l’obscurité, seul et unique moment ou les masques tombent, ou les gens deviennent vraiment eux même, c’est toujours comme ça que j’ai envisagé la vie. En fait non, pas toujours, mais depuis que j’ai 6 ans, ça c’est certain.

Je me revois encore petite fille, fière et innocente dans sa toute nouvelle robe rose. J’avais tout ce dont une enfant pouvait rêver. Des parents formidables, une sœur que je chérissais plus que tout, une famille une vraie famille quoi. Et en plus de tout ça, j’avais la chance inestimable de ne manquer de rien. Mais vous savez, si aujourd’hui on m’offrait la chance de revenir en arrière, et de changer une seule chose, un simple petit détail à ce qu’à été ma vie, et bien c’est-ce dernier point que je changerai. Je ferai ma famille un peu moins riche, un peu moins aisée, je ferai mes parents un peu moins appréciés, un peu moins jalousés. Parce que ce soir là, ma vie a basculé, et du haut de mes 6 ans, je suis passée de tout, à rien. Rien du tout.

Il revient souvent dans mon esprit, le cauchemar de cette nuit là. Vous savez. J’entends encore le bruit effroyable de la vitre qui se brise. De la porte défoncée par cette bande. Je revois encore ma mère débarquer dans ma chambre complètement affolée. Et vous savez, du haut de mes 6 ans j’avais compris. J’avais compris que quelque chose n’allait pas, et qu’après ce soir là, rien ne serait plus jamais pareil. Les larmes qui coulaient sur ses joues j’aurai préféré ne jamais avoir à les voir. Je me souviens m’être précipitée dans ses bras pour la consoler pour comprendre ce qui n’allait pas. Mais mon élan fut coupé par un cri horrible qui me glaça jusqu’au sang. Cette voix j’aurai pu la reconnaître entre mille et plus encore. Tout simplement parce que cette voix, c’était celle de ma sœur, mon aînée, mon sang. Ma vie. Trop petite pour comprendre, pour faire face à la catastrophe qui venait de se produire, ma mère m’ordonna de me cacher dans un lieu sûr, et elle partit. Si vite que je n’eus pas le temps de lui demander ou, quoi comment. Le seul endroit qui me vint à l’esprit fut mon armoire. J’aurai pu me précipiter sous mon lit, après tout, les montres qui peuplaient cet endroit pourraient bien être capable d’effrayer les hommes qui avaient pénétré chez moi, mais ils me faisaient principalement peur à moi, et je n’étais donc pas en mesure de les rejoindre. Les minutes passaient et semblaient durer des heures. Je n’osais sortir de ma cachette de peur de tomber sur quelque chose d’horrible, et puis finalement, ma mère vint me retrouver. Jamais je ne l’avais vue aussi pâle. Aussi décomposée. Elle ne me dit pas un mot sur ce qui s’était passé, elle m’emmena simplement dans sa chambre, celle qu’elle occupait avec papa, et me coucha à ses côtés, me disant de dormir, que demain matin tout irait mieux. Dans ma tête, mon père et ma sœur ne tarderaient pas à nous rejoindre, on serait ensemble, comme toujours. Mais ils ne vinrent pas. Et moi, du haut de mes 6 ans, je connu ma première nuit blanche, sans savoir que des centaines d’autres suivraient.

Mais le lendemain quand ma mère se réveilla enfin tout n’allait pas mieux, bien au contraire. Mon père et ma sœur avaient perdu la vie la nuit dernière. Ma mère me l’annonça comme ça, d’une traite. Comme si j’étais assez forte pour supporter cette annonce, pour passer par-dessus ça. Alors je lui fis ce plaisir. Je refoulai ma peine au fond de moi, et la serrai contre moi. Mais non, rien n’irait. Plus rien n’irait bien à présent.

Les obsèques d’une partie de ma famille se firent dans la plus grande intimité, ma mère ne voulant pas étaler notre chagrin aux yeux du monde, je la voyais chaque jour, se battre pour se lever, pour rester forte. Et j’avais bien conscience qu’elle faisait ça pour moi. Rien que pour moi. Elle n’avait plus que moi, et je n’avais plus qu’elle, nous étions seules au monde désormais. Très vite je me coupai de tous mes petits amis, ils ne comprenaient pas ma souffrance, ils ne saisissaient pas. Ma mère prit mon éducation en main, je ne fréquentais plus l’école du quartier. Ma vie se résumait à ma mère, je n’avais plus qu’elle après tout.

Je grandis ainsi coupée du monde, mon adolescence je la vécut dans le plus grand secret. Pas de sorties, pas de premières expériences désastreuses, non, rien de tout ça. Ma mère se chargeait toujours de mon éducation, et lorsqu’elle en était incapable, des professeurs chevronnés passaient à la maison, ainsi je passai mes examens et fut reçue à chacun d’entre eux haut la main, après tout, je n’avais rien d’autre à faire et étudier était mon seul loisir à la maison. Ma vie me convenait parfaitement, j’étais heureuse sans vraiment l’être, mais je savais bien que je le ne serai plus jamais pleinement, pas après ce qui était arrivé.

Pas après ce qui arriva. Le soir de mes 18 ans je découvris une enveloppe sur mon lit. Je reconnu rapidement la lettre de ma mère, et pour la seconde fois de ma vie je sentis la terre se dérober sous mes pieds. Elle me quittait elle aussi, elle m’abandonnait lâchement, elle ne supportait soit disant plus de vivre ainsi, loin de tout, elle avait besoin de revivre, de sourire à nouveau. Et au fond même si je la comprenais je ne pouvais m’empêcher de me sentir trahie. Joyeux anniversaire Lyuba.

Elle m’avait laissé la maison, et une carte de crédit avec un compte très bien fourni il fallait l’avouer. Mais je ne me sentais pas de rester ici. Je louais donc la maison à un couple d’anciens amis de mon père, les priant d’en prendre grand soin, et je parti. Loin. Je rejoints Ellygtown, ville où je ne connaissais rien ni personne. Après 18 ans sans vie sociale, c’était compliqué d’aller vers les gens, je m’inscrivis au lycée, ce dernier me reçue rapidement au vu de mes résultats. J’étudiais toujours autant et passa ma dernièe année avec brio. J’avais loué un somptueux appartement non loin du campus, pour être sûre d’être toujours à l’heure. Je découvris les plaisirs du shopping et des sorties, et bien vite l’argent vint à me manquer. Chose prévisible évidemment. Je dus donc me mettre à la recherche d’un boulot, chose ardue pour quelqu’un comme moi, évidemment.

Je fis une ou deux photos par ci par là pour arrondir mes fins de moi, mais ces revenus ne me suffisaient pas. Alors je changeai de voie. Étudiante le jour, escort-girl la nuit. Très peu de personnes sont au courant de mes occupations nocturnes et pourtant, paradoxalement, j’adore ce monde, j’adore mon boulot. Lui au moins me permet de rencontrer des gens, des hommes principalement oui je vous l’accorde, mais c’est toujours ça de prit non ?

Et voilà que dernièrement j'ai quitté mon appartement, j'ai déménagé au coeur même de la ville, dans une petite chambre de bonne, et étrangement je m'y sens bien. Il est désormais près de minuit. Mon boulot m'appelle. Je quitte ma fenêtre et me glisse dans la peau de mon personnage. Pour les prochaines heures je serai Samya. Jeune demoiselle fière et sûre d'elle.



Dernière édition par Lyuba S. Davenport le Sam 6 Nov - 19:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

« Invité »
Invité



MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 18:55

    EMMA ♥♥

    Welcome here
    & bon courage pour la suite de ta fiche =)
Revenir en haut Aller en bas

« Invité »
Invité



MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 18:56

ROBERTS. :love:
welcome sinon. (:
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 151


LITTLE ME.
ma situation amoureuse: célibataire
nombre de messages reçu: 0

mon répertoire:

MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 19:13

emma :25:
bienvenue sur le forum, si tu as des questions, n'hésite pas!

_________________

Holy fool, stop dreaming !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 145


LITTLE ME.
ma situation amoureuse: célibataire
nombre de messages reçu: 1

mon répertoire:

MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 19:19

emma, ça faisait tellement longtemps que je ne l'avais pas vu sur un forum. en plus j'ai vu aquamarine il y a pas longtemps :25:
bienvenue sur esom :17:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 151


LITTLE ME.
ma situation amoureuse: célibataire
nombre de messages reçu: 0

mon répertoire:

MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 19:27

*grâce a qui tu as vu aquamarine, heein?*

_________________

Holy fool, stop dreaming !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Queen Bee »
Admin

Messages : 39


MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 19:31

Salut à toi, ma p'tite Luyba. ♥ Bienvenue à Ellygtown, la ville de tous les secrets. Moi? C'est Queen Bee. Tu ne me connais pas encore? Hoo, ça ne serait tarder! Essaye de bien garder tes secrets mon beau, car ils risquent de ne pas restés secrets très longtemps avec moi dans les parages. Oh, et songe aussi à bien fermer fenêtres et portes, il paraitrait que certains jeunes disparaissent dans la ville. Mais, promis, je n'ai rien avoir avec ça! A bientôt, ma jolie. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empirestates-ofmind.forumactif.org

Messages : 145


LITTLE ME.
ma situation amoureuse: célibataire
nombre de messages reçu: 1

mon répertoire:

MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 19:35

*Bonne question !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Invité »
Invité



MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 19:47

    Merci à tous ♥♥
Revenir en haut Aller en bas

« Invité »
Invité



MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 19:54

Excusez le double post, mais il me semble avoir terminé (a) ♥.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 151


LITTLE ME.
ma situation amoureuse: célibataire
nombre de messages reçu: 0

mon répertoire:

MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 21:33

validée :14:
amuse toi bien parmi nous!

_________________

Holy fool, stop dreaming !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Invité »
Invité



MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   Sam 6 Nov - 21:34

    Thaanks !
Revenir en haut Aller en bas

« Contenu sponsorisé »




MessageSujet: Re: Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lyuba ♦ You can't break a broken heart ; finito.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« EMPIRE STATES OF MIND » :: PART II. let's get lost :: MY FIRST LOVE BREAKS MY HEART :: VERSION 1-